Search

Flattening on the back of the head - Why its important to treat early

"Plagiocephaly" or flattening on the back of the head, happens very early in life, at about 2 months of age and beyond. It usually means the infant favours one side over another. This favouring of one side early on, leads the infant to establish that habit as they learn their milestones; for example lifting their head, rolling to one side, moving from sitting preferring one side or crawling with one leg up. This early one sidedness can impact their exploratory learning. It's important to contact your paediatric physiotherapist early on, so they can help you correct these imbalances and help your infant learn to explore independently. As I mentioned in another post, these early motor milestones, affect learning, cognition and social communication development. In fact, researchers (Collett et al., 2020) have found infants diagnosed with plagiocephaly and followed until school-age, scored lower on school-age cognitive testing. They found the gross motor skills in infancy were associated with the cognitive scores in school-age. They recommend providing parents with guidance regarding infant positioning and strategies to promote motor development.



Aplatissement à l'arrière de la tête - Pourquoi est-il important de traiter tôt

La «plagiocéphalie» ou aplatissement à l'arrière de la tête, survient très tôt dans la vie, à environ 2 mois et au-delà. Cela signifie généralement que le bébé favorise un côté par rapport à un autre. Cette préférence d'un côté dès le début, conduit l'enfant à établir cette habitude au fur et à mesure qu'il apprend les étapes; par exemple, lever la tête, rouler d'un côté, passer de la position assise préférant un côté ou ramper avec une jambe vers le haut. Ce caractère unilatéral précoce peut avoir un impact sur leur apprentissage exploratoire. Il est important de contacter votre physiothérapeute pédiatrique dès le début, afin qu'il puisse vous aider à corriger ces déséquilibres et aider votre bébé à apprendre à explorer de manière autonome. Comme je l'ai mentionné dans un autre article, ces jalons moteurs précoces affectent l'apprentissage, la cognition et le développement de la communication sociale. En fait, des chercheurs (Collett et al., 2020) ont trouvé des nourrissons diagnostiqués avec la plagiocéphalie et suivis jusqu'à l'âge scolaire, avec des scores plus bas aux tests cognitifs d'âge scolaire. Ils ont constaté que la motricité globale de la petite enfance était associée aux scores cognitifs à l'âge scolaire. Ils recommandent de fournir aux parents des conseils sur le positionnement du bébé et des stratégies pour promouvoir le développement moteur.



14 views0 comments

Recent Posts

See All